Hors Champ

septembre / octobre 2019

Articles de cette rubrique

  • CHOSES VUES, D’AILLEURS

    septembre / octobre 2019 9 décembre 2019, par André Habib
  • Je me revois comptant sur les doigts d’une main les films que j’arriverais à happer cette année au Festival du nouveau cinéma. Les astres s’étant mal alignés, c’est souvent depuis un ailleurs que je me projetais dans une salle où défilaient tel Serra, (...)

  • Notes sur Hong Kong

    septembre / octobre 2019 5 décembre 2019, par Ariel Esteban Cayer
  • Avec ce texte, nous inaugurons une série de carnets qui visent à nous fournir, avec une certaine régularité, des nouvelles "du monde". Ces « Notes de Hong Kong » de l’ami Ariel Esteban Cayer seront suivies, sous peu, espérons-le, par des Carnets de (...)

  • Errances festivalières : les stars et le nouveau cinéma

    septembre / octobre 2019 5 décembre 2019, par Sylvain Lavallée
  • Pendant qu’Atom Egoyan ouvrait le FNC, Tom Cruise n’apparaissait pas dans le dernier film d’Ang Lee. Si je peux facilement expliquer mon absence à cette cérémonie d’ouverture (peu d’intérêt à vérifier si le film est aussi mauvais qu’on le dit), l’absence (...)

  • Marilyn chez les autres

    septembre / octobre 2019 5 décembre 2019, par Eric Thouvenel
  • S’il est un être humain qui a été vu, revu, repris, caricaturé, rêvé, réinventé dans la vaste histoire des images et plus précisément dans celle des images en mouvement, c’est bien Marilyn Monroe.

  • Le retour du mort-vivant

    5 décembre 2019, par Simon Laperrière
  • Avant même que cette 49ème édition du Festival du nouveau cinéma ne commence, j’avais déjà quelques idées pour le présent compte-rendu. J’envisageais, par exemple, différents points de départ et réfléchissais à quelques axes qui me semblaient pertinents. Il (...)

  • J’ai re-gardé ces films

    30 novembre 2019, par Samy Benammar
  • Sortant de la cinémathèque, on m’arrête au coin de la rue pour me demander de prendre une photo, un instantané sur un iPhone au son caractéristique imitant un vieil appareil. Une image : un couple se serrant l’un contre l’autre, un instant qui retarde (...)

  • GILLES GROULX ET JOHN COLTRANE

    30 novembre 2019, par Frédéric Savard
  • C’était un secret de polichinelle depuis déjà plusieurs années : l’ONF détenait dans ses archives une session d’enregistrement inédite de John Coltrane. Enregistrée le 24 juin 1964, au studio du producteur Rudy Van Gelder dans le New Jersey, cette session (...)

  • SUR QUELQUES FILMS DE LAV DIAZ

    juillet / août 2019 27 septembre 2019, par André Habib
  • J’ai beaucoup pensé à Lav Diaz cet été, sans doute pour avoir passé beaucoup de temps en sa compagnie, au mois de mai et juin. Et je trimballe ainsi depuis – comme cette « malle dans la tête » qui encombre, dont parle Proust — des liasses d’idées qu’il (...)

  • FORÊTS COMMUNES

    juillet / août 2019 26 septembre 2019, par Marie-Claude Loiselle
  • Je mesure l’étendue du chemin qu’il m’a fallu parcourir pour arriver dans ces Forêts que je cherchais à rejoindre, à éclairer et à ouvrir, sans savoir ce qui se trouve au-delà. Et si le chemin peut sembler long, c’est aussi qu’il s’est entremêlé avec (...)

  • DORMIR ET DÉDORMIR

    juillet / août 2019 20 septembre 2019, par Maude Trottier
  • Dormir Alors que Freud a contemplé nos yeux fermés en apprenant à y voir des images et alors qu’on a si souvent parlé de l’articulation entre cinéma et psychanalyse, qu’en est-il du fait de s’endormir au cinéma ? Peut-on dire que cette expérience tient (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 240

Recherche

Mots-clés

Autres groupes de mots-clés

A lire également

  • FIFA 2018

    POÈME POUR LAROSE

    Alexandre Larose dit : Nous ne pouvons pas vivre sans fenêtres. Voilà une déclaration qui en a choqué plusieurs. Mais si vous le comparez à la sérénité des brouillards, Saint Bathans est une étude en trois mouvements plutôt ludiques. Quand même, avant de soupçonner Alexandre de présomption à l’égard des fenêtres, souvenez-vous que les plus beaux poèmes de Rilke sont justement à propos des fenêtres et des roses.

  • Manifeste pour un “cinéma processuel”

    Votre "Film Farm"

    Manifeste du FIlm Farm de Phil Hoffmann.

  • Oh ! temps

    SUR QUELQUES FILMS DE LAV DIAZ

    J’ai beaucoup pensé à Lav Diaz cet été, sans doute pour avoir passé beaucoup de temps en sa compagnie, au mois de mai et juin. Et je trimballe ainsi depuis – comme cette « malle dans la tête » qui encombre, dont parle Proust — des liasses d’idées qu’il aurait fallu parvenir à colliger et organiser en un grand texte synthétique, qui se serait déplié en une vaste fresque composée et articulée, comme le sont chacun de ses films-monde. Plutôt, c’est quelque chose d’assez épars, de personnel, de trivial souvent, variant les focales et les échelles, les durées et l’esprit, qui s’est imposé. Des notes, encore.

copyright 2008

Conseil des arts du Canada OffScreen