Hors Champ

janv.-fév/mars-avril 2018

Articles de cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 440

Recherche

Mots-clés

Autres groupes de mots-clés

A lire également

  • Dossier : Les arts de la parole

    Lettre à un ami cinéaste par un historien sans histoire

  • Hommage

    COLIN LOW : 10 ANNÉES FASTES (1954-1964)

  • Quelques notes sur la pratique de la restauration numérique du film

    Dry Humping Against the Grain

    La confusion qui règne autour de la restauration des films est de nos jours d’autant plus grande qu’elle est accablée par deux dogmes idéologiques. Le premier s’affiche déjà comme une évidence : aujourd’hui, la « restauration des films » consiste principalement – sinon exclusivement – en un processus de numérisation de la pellicule cinématographique. Le deuxième, beaucoup plus délicat, se cache sous la surface polie du numérique : c’est une entreprise qui s’opère hors de tout examen minutieux et qui ignore subtilement tout les discours technologiques, éthiques et philologiques ; une affaire qui s’effectue au-delà de tout besoin réel de refléter l’histoire (du cinéma) ; un processus profondément, purement et irréversiblement repoussé dans les catégories de l’économie de marché.

copyright 2008

Conseil des arts du Canada OffScreen