Hors Champ

novembre/décembre 2016

Articles de cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 440

Recherche

Mots-clés

Autres groupes de mots-clés

A lire également

  • La théorie du tout de Céline Baril

    PENSER LE TERRITOIRE

    L’intérêt de La théorie du tout tient à la fois de l’intelligence du discours et de sa mise en forme cinématographique. Car jamais ici la rigueur esthétique ne s’écrase devant le sérieux du propos. Pas plus qu’elle ne cède à une soi-disant efficacité du spectaculaire afin de convaincre.

  • Symposium créer/montrer/conserver

    FICTIONS CONTRE-FICTIONS

    En réfléchissant à cette présentation, mes pensées se sont davantage dirigées vers le « cinéma photographique », celui de la représentation et de la reproduction, que sur le « cinéma abstrait ». À partir de ce ressassement d’idées, j’ai donc choisi de tirer une liste de fictions et de contre-fictions qui entourent ce type de pratiques en particulier, et qui donc certainement ignorent d’autres approches du cinéma.

  • Stéphane Breton

    Le ciel dans un jardin

    Stéphane Breton, ethnologue français et maître de conférence à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, part vivre plusieurs années en Nouvelle-Guinée indonésienne où il étudie plusieurs tribus avant de s’installer parmi les Wodani, peuple de Papouasie occidentale. Il apprend leur langue et, près du village, il construit sa propre maison. Lors des séjours passés parmi eux, il réalise deux films sur trois ans de tournage : Eux et moi (2001) et Le Ciel dans un jardin (2003), diffusés sur la chaîne franco-allemande Arte.

Nouvelles et liens

copyright 2008

Conseil des arts du Canada OffScreen