Hors Champ

novembre-décembre 2020

Articles de cette rubrique

  • TO HELL WITH CULTURE

    novembre-décembre 2020 27 novembre, par Olivier Godin
  • Retour sur quelques films du Festival du Nouveau Cinéma, édition 2020

  • MORALITÉ DU RESSAC

    novembre-décembre 2020 27 novembre, par Maude Trottier
  • Une chanson. Une flûte, une voix, du drum, un synthétiseur. Une descente de demi-tons qui m’est restée dans la tête pendant plusieurs jours. Qui était ce sulfureux Sergey Kuryokhin ? « Artiste expérimental, compositeur et pianiste russe, l’un des (...)

  • ENTRETIEN AVEC DOMINIC VANCHESTEING

    novembre-décembre 2020 26 novembre, par Eric Fillion
  • Tenzier, organisme voué à la conservation et à la mise en valeur d’archives sonores des avant-gardes québécoises, fête ses 10 ans. Son fondateur, Eric Fillion, s’entretient avec un de ses complices : Dominic Vanchesteing. (...)

  • ENTRETIEN AVEC MARIE-DOUCE ST-JACQUES

    novembre-décembre 2020 26 novembre, par Eric Fillion
  • Tenzier, organisme voué à la conservation et à la mise en valeur d’archives sonores des avant-gardes québécoises, fête ses 10 ans. Son fondateur, Eric Fillion, s’entretient avec une de ses complices : Marie-Douce St-Jacques. (...)

  • CHRONIQUE 2010

    novembre-décembre 2020 26 novembre, par Eric Fillion
  • « On arrête tout et on réfléchit », me suis-je dit en 2010. Ce n’était pas l’an 01, mais c’était tout comme dans le sens où j’avais pris la décision d’arrêter de battre les tambours et de prendre du recul vis-à-vis de la scène musicale montréalaise afin de (...)

  • Tenet et le temps qui passe

    novembre-décembre 2020 26 novembre, par Sylvain Lavallée
  • Par la force des choses, l’expérience du cinéma se transforme et ces transformations, qui sont autant matérielles que cognitives, temporelles que spatiales, font mesurer la rapidité par laquelle un passé récent devient “du” passé. Cette conscience (...)

  • SUR CLÉOPÂTRE

    novembre-décembre 2020 26 novembre, par Etienne Goudreau-Lajeunesse
  • Des pyramides et des palmiers découpés dans le contre-jour du désert nous apparaissent furtivement, puis une statue colossale aux traits d’Horus, dieu faucon du jour et de la nuit ; entre les deux plans s’avance une femme qu’on devine être Cléopâtre, (...)

  • Réflexions sur le cinéma de Marian Dora

    11 octobre, par Julien Bouthillier
  • « On peut admettre que, dans aucune littérature d’aucun temps, il n’y a eu un ouvrage aussi scandaleux, que nul n’a blessé plus profondément les sentiments et les pensées des hommes. Qui aujourd’hui oserait rivaliser de licence avec Sade ? Oui, on peut (...)

  • BEYROUTH PLUSIEURS FOIS | BEIRUT OVER AND OVER AGAIN

    26 août
  • (english follows) "Vous avez peut-être vu les photos et vidéos de l’explosion qui a secoué Beyrouth à 18h08 le 4 août. Sa violence est au-delà de ce qu’on pouvait imaginer. À ce jour, on dénombre 178 morts et des milliers de blessés et de personnes (...)

  • Regard caméra

    janv-fév./mars-avril 2020 19 avril, par Mélina Costa
  • J’étais réticente devant ces Histoire(s) du cinéma qui, bien honnêtement, me semblaient n’offrir qu’une insurmontable ascension ou, plus tétanisante encore, une mer sombre aux mouvements indiscernables, qui au mieux, terrifie, au pire, paralyse. Devant (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 450

Recherche

Effectuez une recherche parmi les 800 articles publiés par la revue Hors champ depuis 1998.

Mots-clés

Autres groupes de mots-clés

A lire également

  • Chronique du détail

    AUTOUR D’UNE FEMME MARIÉE

    Réflexion libre sur Une femme mariée à partir de divers détails, obvies et obtus, repérés au cours du visionnement.

  • Récits de porte

    L’expérience cinéphilique que j’aimerais maintenant tenter est à la fois sommaire et fastidieuse : mettre un peu d’ordre dans cette histoire de portes que je me suis mise à me raconter.

  • Apichatpong Weerasethakul

    ’In dreams you can’t take control’

    Plusieurs cinéastes ont décrit le rapport d’extrême proximité que le cinéma entretient avec la dimension onirique de l’existence. Mais à ma connaissance, et même si pour sa part Abbas Kiorastami se félicite que les gens s’endorment durant la projection de ses films, personne n’est allé aussi loin dans l’exploration de la dimension onirique du cinéma qu’Apichatpong.

copyright 2008

Conseil des arts du Canada OffScreen